ALC Reims, Les dernières infos :



Conférence de Claude QUANTIN: Mai 68 prolongement des Lumières.

Remercions notre conférencier Claude Quantin qui a fait un brillant exposé devant un auditoire attentif d’une petite trentaine de personnes! Après avoir rappelé combien les mouvements d’émancipation de 68 étaient multiformes, il a montré qu’il visaient un même but, renverser des formes d’autorité de moins en moins acceptées (mandarinat des professeurs, limitation de la liberté de parole, toute puissance du patronat, patriarcat, absence de liberté sexuelle pour les mineurs, productivisme dans les entreprises, non-égalité des sexes) … Si une société ne peut pas survivre sans une autorité, encore faut-il que celle-ci ne donne pas lieu à des abus, et qu’elle soit légitimée (par des connaissances, une expérience, des diplômes, des qualités humaines reconnues) pour être acceptée. Et cette acceptation passe à la fois par la société et par l’individu. Ce n’était plus le cas en 1968. Si le mouvement de Mai 68 fut une révolution manquée sur le plan politique, il changea durablement la société, car il amena par la suite de nombreuses réformes qui reconnurent les revendications exprimées: droit à la contraception, loi sur l’égalité des époux, sur l’égalité professionnelle, sur l’humanisation des hôpitaux, dépénalisation de l’homosexualité, accès à son dossier médical, etc … Comme le mouvement des Lumières qui au nom de la liberté et la raison dénonça les oppressions sociales, celui de 1968 combattit une autorité devenue injustifiable donc oppressive, et d’abord celle que l’on accepte de subir trop facilement, le poids de la tradition.

JP.B

 


ALC dans la brume passe quand même !

Rien n'arrête nos courageux randonneurs qui marchent par tous les temps. Un bel exemple pour toutes celles et tous ceux qui hésitent à affronter les intempéries. Un bon moyen d'éliminer les calories superflues emmagasinées pendant les fêtes !

D'autres photos sont visibles dans la rubrique Marches.


Les Grandes Heures de l'Abbaye Saint-Rémi, 11 et 20 janvier 2022.

En deux groupes, nous avons découvert le nouveau parcours du musée Saint-Rémi centré sur le personnage du plus célèbre évêque de Reims,mort à 96 ans en 533, et les 1500 ans d'histoire de l'abbaye devenue hôpital puis musée.

La visite commence par la magnifique salle capitulaire du XIIème siècle où sont exposées, entre autres, deux châsses reliquaires de Saint Rémi, une statuette en bois du XVIIème le représentant et une stèle sculptée figurant un miracle du saint homme. A l'étage, deux salles, consacrées aux transformations architecturales du Moyen Age à la Renaissance, exposent quelques vestiges dont une tête sculptée de Lothaire, avant dernier roi carolingien sacré en 954, une crosse d'archevêque, et les splendides chasubles du XVIIème siècle, confectionnées de soie brodée de fils d'or et d'argent, et offertes à l'abbaye par Louis XIII.

Deux autres salles évoquent la fonction hospitalière de l'abbaye, liée à l'installation des soeurs augustines en 1827. Remplacées par des laïcs en 1903 quand elles intègrent l'hôpital de la fondation Roederer-Boisseau, rue de Courlancy, elles ont remis au musée de nombreux objets leur ayant appartenu, que nous pouvons découvrir aujourd'hui. La visite se termine avec Ia belle "Piéta" sculptèe du XVIème siècle, provenant de l'ancien hôpital Saint Marcoul à Reims. Les tapisseries évoquant la vie de Saint Rémi sont en cours de restauration.

Merci à Céline PARISE, notre guide, pour ses explications trés claires et sa disponibilité pour répondre à nos questions.

MB.


Les Studios de tournage de l'ex base 112, 17 et 19 janvier 2022.

 

 

Une cinquantaine de nos adhérents ont eu le privilège de visiter les studios de tournage loués par Making Prod (spécialisée dans la production de séries pour la télévision) à Terralab sur le site de l’ex base 112. Nous avons pu découvrir sous la conduite du sympathique Artur, régisseur de Making Prod, tout d’abord d’anciens bâtiments relookés pour une série américaine «  VISITORS » tournée pour la Warner TV et qui sortira au printemps sur Canal+. Ensuite, clous de la visite, les deux hangars de 5500m2 chacun, lieux de tournage des séries de France 2 « Cherif », « Double Je » et dernièrement « Le Code ».

Le premier hangar est consacré à la série «  Le Code » dont la saison 2 est en instance de tournage pour 8 nouveaux épisodes. La salle du tribunal de Lille (où l’action est censée se dérouler) est reconstituée, et nous avons pu nous promener librement dans les décors : pièces aménagées (avec meubles et accessoires protégés sous plastique) comme la salle de réunion, le bureau de chaque avocat, l’appartement entièrement aménagé du héros Idriss Thomas, qui n’ont plus de secrets pour nous. C’est avec un autre œil que nous regarderons maintenant la saison 2 qui, comme déjà la saison 1, utilise en extérieurs Reims et ses alentours : Le Palais de justice, le café du Palais, le Centre des congrès ou encore le Palais de justice d’Epernay.

Le deuxième, nous a permis  de parcourir les décors vides où ont été tournés les épisodes de la dernière saison (saison 6) de la série « CHERIF » avec l’acteur rémois Abdelhafid Metalsi dans le rôle de Kader Cherif. Nous avons pu voir le commissariat reconstitué (l’action se déroule à Lyon) et l’appartement du héros. Un merci tout particulier à Artur qui, avec compétence, passion et humour nous a expliqué le déroulement des tournages et révélé quelques techniques d’illusion comme l’utilisation de sas pour passer dans le même plan d’un lieu à un autre, des découvertes pour simuler le paysage extérieur derrière une fenêtre, les fonds verts pour permettre les incrustations en post-production.

D’autres photos sont visibles en rubrique PHOTOTHEQUE.

MB.


Conférence de Patrick Demouy " Les traditions de Noël à la Chandeleur", 13 janvier 2022.

Ces fêtes sont liées à la LUMIERE, à une période où les jours sont trés courts. Elles s'inscrivent également dans un contexte historique de réappropriation des fêtes païennes par les chrétiens.

NOËL: fête de la Nativité, fixée le 25 décembre seulement au IVème siècle. Jésus, qui serait né historiquement entre 7 et 4 av JC, est le nouveau soleil pour les hommes. Cette fête est marquée par 3 messes basses (cf Daudet). On attend la messe de minuit en mangeant et en buvant. Après l'office, on re-mange (réveillon), souvent du porc et de l'oie. En Provence, les 13 desserts rappellent les ordres mendiants.La bûche, placée dans la cheminée et qui devait brûler toute la nuit, fut remplacée par une pâtisserie. La crèche est indissociable de Noël. L'âne et le boeuf y ont été campés d'après une prophétie d'Isaïe. En 1220, St François met en scène une crèche vivante à Greccio(Italie). Petit à petit les églises puis les maisons accueillent les petits saints ou santons. L'Arbre de Noël a une origine alsacienne. Le sapin symbolise la vie avec ses épines toujours vertes. Le Père Noël s'inspire de St Nicolas  détrôné au 19me siècle par l'américain Santa Claus.

Cadeaux et Transgressions : chez les Romains la Fête des Saturnales donnait lieu à des échanges de cadeaux porte-bonheur (stenae=étrennes). De même, les rôles maîtres/esclaves étaient inversés une semaine. Ainsi, au Moyen Age, pour la fête des Saints Innocents (28 décembre), les enfants prenaient la place des prêtres et se moquaient d'eux.

EPIPHANIE (manifestation de Dieu). Les Rois Mages venus d'Orient offrent trois présents à l'Enfant: de l'or (royauté) de l'encens (divinité) et de la myrrhe (embaumement). Au Moyen Age, on caractérise les rois (un jeune, un adulte, un vieillard) et on différencie leurs teints (clair, cuivré, foncé) pour évoquer leur universalité. On "tire les rois" à l'Epiphanie: la fève était à l'origine une légumineuse qui servait à tirer au sort dans l'Antiquité. La galette est ronde et dorée...comme le soleil!

LA CHANDELEUR (40 jours après Noël).Elle marque la fin du cycle de la Nativité. C'est la présentation de Jésus au Temple et la Purification de la Vierge. Chez les Romains, la fête des Lupercales était déja une fête de la purification. On fait sauter les crêpes, elles aussi rondes et dorées, et ... on range la crèche jusqu'à l'année suivante.

M-A A