ALC Reims, Les dernières infos :



Exposition Monts Analogues au FRAC, 10 décembre.

 

Le vendredi 10 décembre nous étions une petite quinzaine à visiter l’exposition « Monts analogues » au FRAC. Ce fut passionnant : 40 artistes, peintres, sculpteurs, plasticiens, ont voulu rendre hommage à l’ouvrage de René DAUMAL, auteur rémois du « Grand Jeu », dont la magie les a marqués.

Roman d’aventure, roman onirique, Le Mont Analogue est l’histoire d’une quête, celle d’un sommet mystérieux, et aussi une quête de soi et de la perfection. 

Le rez-de-chaussée illustre la préparation d’un voyage autant géographique que métaphorique : citons entre autres des tableaux de cartes plus ou moins imaginaires, des compositions de valises, de sacs de voyage, 3 grands totems en céramique(de Eric Croes) et 2 grands tableaux très colorés de Nancy Graves, mi abstraits, mi figuratifs.

Un fil en feuille de rose de Quentin Derouet nous conduit tout au long de l’escalier jusqu’au 1er étage où sont exposées des illustrations de la flore et de la faune imaginaires citées dans le roman ainsi que des portraits naïfs de ses personnages. Sont également présentés des documents et photos de René DAUMAL. Des vidéos – voyage sur un corps féminin, danse Krump sur la musique baroque des Indes Galantes, un film onirique tourné dans l’Himalaya sur un texte de Patti Smith – concluent cette exposition remarquable qui s’adresse autant à notre sensibilité qu’à notre imaginaire. 

Merci à Isabelle Marolla qui nous a judicieusement guidés dans cette invitation au rêve.

JPB

 

 


Atelier numérique ORANGE du 7 décembre.

 

Le troisième atelier numérique ORANGE s'est déroulé le mardi 7 décembre sur le thème "Garder le lien avec WhatsApp". Merci aux animateurs pour leurs explications et leur attention. Vous pouvez retrouver leur présentation en cliquant sur le lien suivant:

 https://inscription.orange.fr/backend/uploads/attachments/Support%20Participants%20Ateliers%20Num%C3%A9riques%20-%20Garder%20le%20lien%20avec%20WhatsApp_615dd3b30e6f9.pdf


Conférence pour le 400ème anniversaire de la naissance de Jean de La Fontaine, mercredi 1er décembre.

Nous étions environ 50 pour suivre la conférence de Monsieur Nicolas ROUSSEAU, directeur du musée de La Fontaine à Château-Thierry, à l'occasion du 400ème anniversaire de la naissance du célèbre fabuliste. Monsieur ROUSSEAU a su réveiller notre intérêt en évoquant la vie et l'oeuvre de La Fontaine qui n'était pas un auteur pour enfant comme en témoignent ses contes libertins ou même la plus grande partie de ses fables. Il a aussi écrit quelques pièces de théâtre et même des livrets d' opéra. Monsieur ROUSSEAU nous a aussi fait visiter en images le musée de Chateau-Thierry qui va fermer ses portes pour deux ans de travaux de rénovation au printemps prochain. Il faut donc faire vite pour ceux qui voudraient le visiter. A défaut, le site du musée vaut le détour  :https://www.museejeandelafontaine.fr/

Un grand merci à Monsieur Nicolas ROUSSEAU qui s'est déplacé spécialement pour nous et qui a parfaitement réussi à nous communiquer sa passion pour Jean de La Fontaine. Rouvrons tous nos fabliers ! Personnellement c'est ce que j'ai fait.

MB.


Visite de l'entreprise familiale Café MIGUEL

Par l'odeur alléchés, nous sommes arrivés dans l'antre du maître torréfacteur à Champfleury. Accueillis avec un café du Costa Rica, nous avons commencé à suivre le cheminement de la fève. Des origines diverses (Brésil, Colombie, Costa Rica, Mexique, Jamaïque, Guadeloupe et bien d'autres), des goûts et particularités multiples mais, finalement, le meilleur dépend du goût de chacun. Cuisson, séchage, et la fève, verte à l'origine, prend la couleur café que nous lui connaissons. Enfin le conditionnement, grains moulus, dosettes de toutes origines.

Merci à toutes les personnes que nous avons rencontrées dans cette entreprise familiale. J'oubliais... une odeur m'a suivi un bon moment. Cela ressemblait ...au café!

AD.


L' OPERA de REIMS, vendredi 26 novembre.

Accompagnés par deux charmantes guides, nous avons visité pendant deux heures l'Opéra de Reims du sous-sol au "poulailler". Construit par l'architecte rémois Alphonse GOSSET, il fut inauguré en 1873. Après les destructions de la Première Guerre Mondiale, il rouvre ses portes au public en 1931. La décoration s'inspire essentiellement du style "art-déco". La salle, de 750 places aujourd'hui, est caractéristique des théâtres à l'italienne. Au plafond, un lustre de 7,50 m de diamètre, en fer forgé et en verre coloré, a été réalisé en 1929 par les ateliers SIMON. Tout autour, la fresque de Rousseau DECELLE, qui date de 1931, a pour thème :"Les Arts du théâtre naissant des Fêtes de Bacchus". Un dispositif acoustique est camouflé dans les motifs en relief qui courent autour de la salle.

Après la montée au "poulailler", nous avons traversé les coulisses, les loges des artistes, avant de nous retrouver au sous-sol pour malheureusement trouver fermées les portes de l'atelier. Sans doute, la préparation du spectacle de ballet "Carmina Burana", programmé les 27 et 28 novembre, ne nous a pas permis d'effectuer une visite complète. Mais nous remercions nos deux guides, toujours à notre écoute pour répondre à nos nombreuses questions, et qui ont réussi à satisfaire notre curiosité. 

Pour en savoir plus: https://www.operadereims.com/

MB.