ALC Reims, Les dernières infos :



Visite de la maison de Paul et Camille Claudel à Villeneuve-sur-Fère(02)

 

Le vendredi 26 avril nous étions une vingtaine à visiter la maison de Camille et Paul Claudel à Fère en Tardenois. C’est dans cet ancien presbytère qu’est né Paul, et c’est dans ce bourg que les enfants Claudel ont passé de nombreuses vacances. Les paysages alentour ont beaucoup marqué leur sensibilité, en particulier La hottée du Diable, ainsi que les contes que leur transmettait leur nourrice. Dans ce musée on peut suivre l’évolution de ces 2 grands créateurs à partir de nombreuses gravures, photographies, lettres et sculptures, très bien exposées. Le rez-de-chaussée est consacré à Camille, le 1er étage à Paul. On sait que Camille souffrit beaucoup de sa condition de femme- artiste et dans son amour passionné pour Rodin, on ignore souvent que Paul fut un enfant rêveur, un frère aimant, un homme torturé, un grand-père adorable. Notre guide, passionnée et passionnante, nous a permis d’approfondir les personnalités complexes de ces deux immenses génies et de réviser l’image un peu faussée que donnent généralement d’eux les films et les reportages.


A la rencontre d'Anton TCHEKHOV, 2 avril 2019.

Aimez-vous Tchekhov ? Il semble que oui. Plus de 40 de nos membres sont venus assister à la lecture théâtralisée de 4 de ses nouvelles (Chez le coiffeur, Mort d’un fonctionnaire, Raté, Dans le noir) que leur ont présentées Catherine Fournier et Jean-Pierre Barrault. 4 petits chefs-d’œuvre de réalisme et de malice parmi les 350 qu’il a écrits en plus de ses grandes comédies ! Nos deux intervenants, très complices, ont voulu rendre hommage au talent et la générosité de cet auteur qui a renouvelé l’art du théâtre. Leur jeu sobre mais expressif a bien mis en valeur la drôlerie et les subtilités de ces textes qui peignent avec humourla réalité russe mais aussi l’humanité profonde. Le public, très à l’écoute, a beaucoup apprécié et applaudi cette prestation très plaisante et inédite.


L'Ecomusée Champenois d'OEUILLY, 28 mars 2019.

Bien agréable après-midi que celui que nous avons passé à OEUILLY où un retour dans un passé, pas si lointain, nous était proposé. La splendide Maison Champenoise bâtie en 1642 nous a permis de découvrir le cadre de vie d’une famille de vignerons au début du vingtième siècle. Le cellier avec le four à pain, la baratte en bois et la machine à laver de 1904 nous a particulièrement intéressés avec les explications savoureuses de notre guide. Nous avons parcouru quelques rues pittoresques du village pour une halte qui s’imposait au Musée de la Goutte où un alambic de 1850 trône dans la distillerie. A l’étage, l’atelier du tonnelier montre son outillage complet.

La dernière étape de la visite nous a menés à l’Ecole 1900 dont la salle de classe avec son estrade, de vrais pupitres d’écoliers, les encriers , le bonnet d’âne, nous a permis de retrouver un cadre peu différent de celui que nous avons pu connaître lorsque nous étions un peu plus jeunes… Une surprise nous attendait pour terminer cette sympathique visite : nous avons dû nous glisser, non sans mal parfois, sur les bancs des pupitres, prendre une plume, la tremper dans l’encrier pour une dictée du Certificat d’Etudes. C’est tous nantis de notre Certificat d’Etudes Primaires, décerné par L’Ecomusée Champenois d’Oeuilly, que nous sommes repartis, enthousiasmés par cette visite.

D'autres photos sont visibles dans le Menu Photothèque.


L'atelier de Jérôme WATIER à Seringes-et-Nesles, 22 mars 2019.

Jérôme Watier est l’un  des meilleurs ouvriers de France  en sculpture sur bois. Il assure des prestations de sculpture ornementale (décoration de meubles, des boiseries, des objets décoratifs…..) et des travaux en ronde-bosse ( reproduction de statues, pièces d’instruments de musique…..) Cette double compétence lui permet d’intervenir sur des chantiers très diversifiés : particuliers, professionnels, monuments historiques. M. Watier s’oriente vers des travaux en art sacré : mobilier d’églises, statues.


Conférence du 25 février 2019 sur les malades d'Alzheimer.

Les malades Alzheimer ont-ils conscience de leur état et conservent-ils leur libre arbitre ?

Claude QUANTIN, notre intervenant, s’intéressant au regard porté sur les malades, a abordé ce sujet sous un angle philosophique qui a pu surprendre. Evitant toute approche affective du sujet, il a rappelé que malgré ses handicaps, ses troubles divers, ses différences, le malade Alzheimer reste un être humain, c'est-à-dire selon la définition kantienne  « un être libre et raisonnable ». En effet on ne peut pas dire que le malade ne garde pas à des degrés divers une conscience, c'est-à-dire des capacités cognitives (mémoire, calcul, etc…) ni même une conscience de soi. De même on peut dire qu’il garde son libre arbitre dans la mesure où il est capable de se fixer des buts, de garder une volonté de les réaliser, même si ces buts sont matériellement ou temporairement irréalisables. Claude QUANTIN nous invite donc à ne pas craindre ni rejeter leurs différences mais à essayer de les comprendre quand elles s’expriment dans un langage appauvri, symbolique ou imaginatif.

Notre Président JP.MEHAULT, qui fait partie d’un groupe qui accompagne des familles confrontées à cette maladie, a pu apporter un regard et des informations concrètes sur l’attitude à adopter devant ces malades.

Cette conférence a beaucoup intéressé nos adhérents, elle a été suivie d’un débat auquel beaucoup ont pris part car nous sommes nombreux à devoir faire face à ce problème.

JPB.

KANT Critique de la raison pratique, 1788. Fondements de la Métaphysique des mœurs, 1785.

 

ARFEUX-VAUCHER, PLOTON , et alii Les démences au croisement des non-savoirs, p 93, Presses de l’EHESP,  2012 .          

 

LANGE L’identité de la personne malade d’ Alzheimer face à la métaphore (2), publié le 16 février 2012.

 

FROMAGE et ROTROU Présentation déficitaire et conscience de soi dans la maladie d’Alzheimer, Revue de gériatrie, tome 23, n°7, septembre 1998, pp 601-608.

 

GIL et alii Conscience de Soi, maintien du Soi et identité humaine au cours de la maladie d’Alzheimer, disponible sur internet le 27 juillet 2011.

 

O.M.S. , définition de la démence, mars 2015.

 

Notion de DIGNITE : 

 

KANT : Principe moral énonçant que la personne humaine .ne doit jamais être traitée seulement comme un moyen, mais comme une fin en soi.                             

 

ROBERT:  respect que mérite quelqu’un, grandeur, noblesse.

 

 

 

Andrée CHEDID, L’étoffe de l’univers (poésie), Flammarion, 1er septembre 2010.

 

FILM Flore, Jean-Albert LIEVRE, 2014.