ALC Reims, Les dernières infos :



Visite du Petit Père Lachaise 20 mai 2019.

   Ouvert en 1787, c'est le plus ancien cimetière rémois et l'oeuvre de Nicolas Serrurier. Auparavant, les défunts étaient inhumés autour de la cathédrale. Pour des questions d'hygiène et sur l'injonction de Louis XVI, les cimetières sont ensuite éloignés des centres. De 1 hectare au début, le Cimetière Nord a atteint sa plus grande extension (6 ha) en 1856.    A l'entrée, la Chapelle Sainte Croix, commencée en 1787, manifeste le goût à la grecque de l'époque avec ses colonnes doriques.    De nombreuses tombes mériteraient d'être citées, soit pour leur intérêt esthétique, soit pour la notoriété des défunts. Notre guide nous a montré celle du Chevalier de Rougeville, qui a tenté de faire sauver Marie-Antoinette et celles des grandes familles rémoises (Drouet d'Erlon, Veuve Cliquot, Simon, Charbonneaux, Fossier, Langlet ...)    Nous avons tous été frappés par le tombeau que René de Saint-Marceaux a fait élever à ses parents ("Sur le chemin de la vie") et avons terminé la visite devant le très beau gisant de l'Abbé Miroy, fusillé en 1871, sculpté par le même architecte. A présent, l'original se trouve au Musée des Beaux Arts et a été remplacé par une copie en résine grâce à l'association de Mme Lucette Turbet. 


Journée Découverte à Amiens, 10 mai 2019.




Nous étions 53 au départ du car, à 7 heures 15, pour partir à la découverte d’Amiens, vendredi 10 mai. Dès 10 heures, nous montions sur les barques à cornet pour parcourir les hortillonnages. Le soleil étant de la partie, ce fut magnifique. Ces jardins flottants, cultivés depuis le Moyen-Age, s’étendent sur 300 hectares entre les bras de la Somme et de l’Avre, et sont divisés en parcelles par 65 kms de canaux ou rieux.Revenus sur la terre ferme, nous avons ensuite, sous la conduite de nos guides, découvert en balade pédestre, le quartier Saint-Leu qui accueillait au Moyen-Age, au pied de la cathédrale, tisserands, teinturiers, tanneurs et meuniers. Surnommé la petite Venise du Nord par Louis XI, c’est un quartier historique très pittoresque avec ses rue pavées, ses canaux, ses maisons colorées. C’est aujourd’hui le quartier le plus animé d’Amiens, dont les étudiants ont fait leur fief autour des bars, restaurants et discothèque depuis l’implantation des facultés de sciences, droit et économie.

Après un bon déjeuner au restaurant le Quai, sur les bords de la Somme, notre après-midi fut consacrée à la visite de la cathédrale Notre-Dame d’Amiens.  C’est la plus vaste cathédrale gothique de France, érigée de 1220 à 1288, dont les dimensions sont impressionnantes : 145 mètres de longueur, 112 mètres de hauteur, 43 mètres sous la voûte de la nef. Elle célèbrera ses 800 ans l’année prochaine. Une journée bien remplie, qui a enchanté ses participants malgré la pluie battante qui nous attendait à notre retour à Reims.

D'autres photos sont à découvrir dans la rubrique Photothèque.


Visite de la maison de Paul et Camille Claudel à Villeneuve-sur-Fère(02)

 

Le vendredi 26 avril nous étions une vingtaine à visiter la maison de Camille et Paul Claudel à Fère en Tardenois. C’est dans cet ancien presbytère qu’est né Paul, et c’est dans ce bourg que les enfants Claudel ont passé de nombreuses vacances. Les paysages alentour ont beaucoup marqué leur sensibilité, en particulier La hottée du Diable, ainsi que les contes que leur transmettait leur nourrice. Dans ce musée on peut suivre l’évolution de ces 2 grands créateurs à partir de nombreuses gravures, photographies, lettres et sculptures, très bien exposées. Le rez-de-chaussée est consacré à Camille, le 1er étage à Paul. On sait que Camille souffrit beaucoup de sa condition de femme- artiste et dans son amour passionné pour Rodin, on ignore souvent que Paul fut un enfant rêveur, un frère aimant, un homme torturé, un grand-père adorable. Notre guide, passionnée et passionnante, nous a permis d’approfondir les personnalités complexes de ces deux immenses génies et de réviser l’image un peu faussée que donnent généralement d’eux les films et les reportages.


A la rencontre d'Anton TCHEKHOV, 2 avril 2019.

Aimez-vous Tchekhov ? Il semble que oui. Plus de 40 de nos membres sont venus assister à la lecture théâtralisée de 4 de ses nouvelles (Chez le coiffeur, Mort d’un fonctionnaire, Raté, Dans le noir) que leur ont présentées Catherine Fournier et Jean-Pierre Barrault. 4 petits chefs-d’œuvre de réalisme et de malice parmi les 350 qu’il a écrits en plus de ses grandes comédies ! Nos deux intervenants, très complices, ont voulu rendre hommage au talent et la générosité de cet auteur qui a renouvelé l’art du théâtre. Leur jeu sobre mais expressif a bien mis en valeur la drôlerie et les subtilités de ces textes qui peignent avec humourla réalité russe mais aussi l’humanité profonde. Le public, très à l’écoute, a beaucoup apprécié et applaudi cette prestation très plaisante et inédite.


L'Ecomusée Champenois d'OEUILLY, 28 mars 2019.

Bien agréable après-midi que celui que nous avons passé à OEUILLY où un retour dans un passé, pas si lointain, nous était proposé. La splendide Maison Champenoise bâtie en 1642 nous a permis de découvrir le cadre de vie d’une famille de vignerons au début du vingtième siècle. Le cellier avec le four à pain, la baratte en bois et la machine à laver de 1904 nous a particulièrement intéressés avec les explications savoureuses de notre guide. Nous avons parcouru quelques rues pittoresques du village pour une halte qui s’imposait au Musée de la Goutte où un alambic de 1850 trône dans la distillerie. A l’étage, l’atelier du tonnelier montre son outillage complet.

La dernière étape de la visite nous a menés à l’Ecole 1900 dont la salle de classe avec son estrade, de vrais pupitres d’écoliers, les encriers , le bonnet d’âne, nous a permis de retrouver un cadre peu différent de celui que nous avons pu connaître lorsque nous étions un peu plus jeunes… Une surprise nous attendait pour terminer cette sympathique visite : nous avons dû nous glisser, non sans mal parfois, sur les bancs des pupitres, prendre une plume, la tremper dans l’encrier pour une dictée du Certificat d’Etudes. C’est tous nantis de notre Certificat d’Etudes Primaires, décerné par L’Ecomusée Champenois d’Oeuilly, que nous sommes repartis, enthousiasmés par cette visite.

D'autres photos sont visibles dans le Menu Photothèque.