ALC Reims, Les dernières infos :



Le musée numérique de la ville de REIMS est ouvert !

 

Les musées de la ville de Reims nous proposent de découvrir ce musée numérique et sa base de collections : 13269 oeuvres accompagnées de notices individuelles, 15531 images en haute définition, téléchargeables et librement utilisables.

En ces temps où l'accès à la culture ne peut se faire que virtuellement, si la visite vous tente, vous pouvez cliquer sur le lien suivant :

https://musees-reims.fr/fr/musee-numerique/


BONNE ANNEE A TOUS !

Tournons la page de cette année difficile et cultivons l'espoir qu'en 2021 nous puissions à nouveau faire des projets et nous retrouver.

Prenez toujours bien soin de vous et de vos proches.


Visite virtuelle de l'OPERA de REIMS.

En attendant une visite guidée sur les lieux-mêmes, vous pouvez découvrir l'OPERA grâce à une visite virtuelle en ligne.

Rendez-vous sur le site internet: https://www.operadereims.com

Bonne visite.


Pour toujours se distraire et se cultiver malgré le confinement...

Lorànt DEUTSCH s'attaque à l'histoire depuis un an  sur sa chaîne You Tube A Toute Berzingue! C'est un moyen simple et rapide de découvrir les villes de France (et d'ailleurs!).

Il est venu en tournage à REIMS les 10 et 11 septembre 2020. Vous pouvez visionner cette séquence en cliquant sur le lien suivant: 

https://youtu.be/-_bpLl-CXHc


Visite du PALAIS du TAU 15 octobre.

Jeudi 15 octobre, nous étions 18 au rendez-vous pour une visite guidée du Palais du Tau. Nous avons parcouru la salle basse, la chapelle palatine, la célèbre salle du festin, le Trésor, la salle Charles X, en admirant un ensemble d'oeuvres d'art, tapisseries, bijoux, parures du sacre, statuaire, témoins de l'histoire du palais et de la cathédrale commentée avec pertinence par notre guide.

Ce palais épiscopal puis archiépiscopal est connu, depuis 1138, sous le nom symbolique de palais du Tau en raison de sa forme en T (ou Tau en grec ancien). Reconstruit à maintes reprises, la dernière fois après les bombardements de 1914, c'est à l'archevêque Charles-Maurice Le Tellier que le palais doit son aspect classique actuel. Les travaux ont été conduits de 1671 à 1710 par le premier architecte de Louis XIV, Louis Hardouin-Mansart. Bien national en 1793, les révolutionnaires le transforment en tribunal puis en bourse de commerce.

Il redevient résidence archiépiscopale de 1823 à 1906. En 1825, il accueille Charles X, dernier roi de France sacré à Reims. Peu après l'expulsion de l'archevêque à la suite de la séparation de l'Eglise et de l'Etat, le palais est classé monument historique en 1907. Il devient musée en 1972 et est classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO, au même titre que la cathédrale, en 1991.

MB.