ALC Reims, Les dernières infos :



COCKTAIL de fin d'année, jeudi 16 juin.

Une centaine d'adhérents ont répondu présents à l'invitation au cocktail terminant l'année 2021-2022 d'ALC. Depuis L'Assemblée Générale du 21 novembre 2019, nous n'avions plus goûté à semblable réunion, COVID oblige. C'est donc avec un grand plaisir que nous nous sommes retrouvés  au CIS, jeudi 16 juin, à 18 heures 15.

Après un discours de notre ex-président, Jean-Pierre Mehault, qui, au cours des trois dernières années, a su gérer avec un grand sens de l'anticipation la crise sanitaire et garder le contact avec chacun d'entre nous, ce fut au tour de notre actuelle présidente, Annick BEAUVAIS, de prendre la parole. Elle a, en effet, accepté de reprendre cette responsabilité, après avoit été présidente de novembre 2013 à novembre 2018, faute de candidat, afin qu'ALC puisse poursuivre ses activités. Elle a  témoigné de sa reconnaissance à tous les bénévoles d'ALC,  a invité toutes celles et tous ceux qui souhaiteraient participer activement à la vie de notre association à se porter candidats afin qu'ALC perdure en se renouvelant et en modernisant son organisation.

Ce fut ensuite le temps du champagne ( bienvenu vu la chaleur ambiante et extérieure ), des petits fours et le moment tant attendu de se retrouver et de deviser entre amis. La réunion s'acheva à la satisfaction de tous dans le jardin du CIS que nous remercions pour son accueil et l'organisation du cocktail. D'autres photos de la soirée sont à retrouver dans notre Rubrique PHOTOTHEQUE.

Bonnes vacances à tous. Au plaisir de nous retrouver pour les inscriptions aux activités de notre programme de rentrée le mardi 13 septembre.

MB.


L'ASINERIE DE PES VITIS, lundi 20 juin.

L'âsinerie de Pes Vitis "au pied des vignes" est un élevage d'ânes de race Grand Ane Noir du Berry créé en février 2020 sur l'exploitation agricole Les Sablis d'Hutois à Prouilly. Les deux exploitantes, Flora et sa mère Valérie MATHIS, ont répodu à nos trés nombreuses questions. Les ânes sont la passion de Flora qui les élève et les éduque à la monte  pour le loisir. Le lait des ânesses est destiné à la fabrication de produits cosmétiques haut de gamme. Une sympathique collation termina notre visite.

M.B.


Visite Circuit d'églises romanes dans la Montagne de Reims, mardi 7 juin.

Le 7 juin, nous sommes partis, guidés par Emilie RENOIR-SIBLER, chargée de mission Culture et Patrimoine au P.N.R.M.R., pour la visite de quelques églises romanes de la Montagne de Reims : Coulommes, Villedommange, Sacy et Chamery. La découverte de l'art roman se fit au gré d'une promenade dans le vignoble où, grâce à un temps clément, nous avons profité de jolis paysages et points de vue. Les documents sont consultables sur le site internet: www.parc-montagnedereims.fr.

Merci à Emilie pour cette visite et à Anne-Marie pour l'avoir organisée.

AD.


Visite de l'église SAINT BENOIT, jeudi 2 juin.

Assez rares sont les Rémois qui connaissent l'étonnante église St Benoît. Située dans le quartier des Trois Piliers (sans doute des gibets au Moyen Age), elle fut construite en 1912 et reconstruite après la Première Guerre par Max Sainsaulieu, architecte rémois et son équipe. Ils ont réalisé une oeuvre complète, de A à Z.

Cette église offre un concentré d'Art Déco. A l'extérieur, le regard est attiré par le haut campanile détaché qui domine la colline. A l'intérieur, de superbes colonnes en granit rouge  assurent élégance et stabilité à l'édifice de plan basilical. Il se caractérise par sa taille imposante, son plafond à caissons (remarquable pour l'acoustique), son autel à baldaquin et ses confessionnaux originaux. Tout rappelle... Saint-Paul hors-les-murs à Rome. Les vitraux, figuratifs et trés colorés, ont été réalisés par les soeurs De Troeyer, rémoises d'origine belge. Comme les médaillons en cuir marouflé de Marie Dupuis situés au-dessus de la nef, ces décorations offrent des images de saints à la vénération des fidèles.

Merci à notre guide conférencière, Mme Nolleau, de nous avoir présenté avec passion et compétence l'église de son quartier...qu'il est maintenant urgent de protéger des intempéries.

M-A. A


Le Moulin d'HEUTREGIVILLE, 24 mai.

Une vingtaine d'entre nous avaient rendez-vous à HEUTREGIVILLE, mardi 24 mai, accueillis par M. Philippe BAILLY, propriétaire du moulin depuis 1985. C'est un véritable travail de titan qui lui a permis de lui rendre son état d'autrefois. Il a tout restauré lui-même et nous a guidés, avec une grande connaissance historique et technique, pour nous faire découvrir les trois étages du moulin et nous expliquer, niveau après niveau, les étapes de la fabrication de la farine.

Le blé circulait dans des godets à l'intérieur de colonnes en bois et passait dans 6 broyeurs à cylindre puis 3 convertisseurs. Au deuxième étage, le sasseur triait les semoules et au troisième un plansitcheur tamisait les farines ensuite ensachées et stockées. A l'origine, le moulin fonctionnait avec une roue à aubes jusqu'à son incendie par les allemands en 1918. A sa reconstruction, une turbine immergée prit le relais jusqu'en 1966 où le moulin cessa son activité. Depuis 2010, cette turbine, couplée à un générateur, produit de l'électricité réinjectée dans le réseau.

Un grand merci à M. BAILLY, dont nous avons tous admiré l'enthousiasme et apprécié l'humour et le bon accueil. En bonus à cette magnifique visite, il nous gratifia de la découverte de deux salles aux trésors, témoins d'autres passions: une formidable collection d'appareils radio, téléviseurs, matériels d'enregistrement et de reproduction audiovisuels depuis les origines. Plus surprenante encore, une collection un peu kitch d'objets de décorations de toutes sortes.Pour satisfaire votre curiosité, vous pouvez consulter la rubrique PHOTOTHEQUE.

M.B.