ALC Reims, Les dernières infos :



BONNES VACANCES A TOUS !


Visite au Jardin botanique de La Presle, 17 juin 2019.

Dominique Brochet nous a accueillis au Centre botanique de la Presle, lundi 17 juin. Pendant pès de trois heures, il nous a communiqué sa passion pour la nature et les jardins, répondant aux nombreuses questions des 14 jardiniers amateurs d'ALC participant à cette visite. Il fallait aussi être sportif quand Dominique Brochet nous a invités à emprunter un pont suspendu au-dessus de la canopée pour aboutir à une plateforme d'observation dont la descente fut assez acrobatique.

Premier Jardin Remarquable de Champagne (label du ministère de la culture), le Jardin botanique de la Presle est spécialiste des plantes de terrain calcaire et des rosiers anciens (800 variétés). Un lieu qui mérite le détour et que nous avons découvert sous un beau et chaud soleil. Une visite particulièrement réussie.

D'autres photos figurent dans la rubrique PHOTOTHEQUE.

MB.


Soirée de fin d'année au restaurant Le SPARK, 14 juin 2019.

 

Nous étions 60 à participer au traditionnel dîner de fin d'année d'ALC, organisé au restaurant Le SPARK, boulevard Foch, à Reims. La qualité des mets servis, la convivialité de la soirée, les bonnes histoires de Gérard ont été unanimement appréciées.

D'autres photos sont disponibles dans la rubrique PHOTOTHEQUE.

                            Bonnes vacances à tous!

Reprise des activités et inscriptions pour les programmes d'automne le mardi 10 septembre, à 14 heures 15.


Visite d'une exploitation maraîchère à Mont-Notre-Dame, 3 juin 2019.

 

 Le 3 juin nous étions une douzaine pour visiter une exploitation maraîchère biologique à Mont Notre Dame. Sur le terrain, Madame Defrancq nous a expliqué avec beaucoup de simplicité le sens de sa démarche. Voulant mettre en pratique ses convictions écologiques, elle a demandé un congé sans solde, suivi une formation théorique et pratique, et préparé avec soin le terrain d’un hectare qu’elle voulait mettre en culture : désherbage, drainage, achat de quelques serres, système d’arrosage, elle avoue avancer avec modestie dans un domaine qu’elle découvre encore. Depuis 3 ans, elle arrive à produire selon la saison 25 variétés de légumes et de fruits – haricots, aubergines, épinards, carottes, navets, salades, qu’elle vend à la biocoop ou qu’elle dépose à « Artisans du monde » pour les particuliers qui en font la demande. Cette visite nous amène à réfléchir sur une production agricole qui respecte la nature et ne la pollue pas : sa démarche est-elle généralisable, suffisante pour nourrir toute une population, viable durablement sans aide financière ou autre ? Nous remercions Madame Defrancq pour son accueil, sa gentillesse et l’honnêteté de ses propos.


Visite du Petit Père Lachaise 20 mai 2019.

   Ouvert en 1787, c'est le plus ancien cimetière rémois et l'oeuvre de Nicolas Serrurier. Auparavant, les défunts étaient inhumés autour de la cathédrale. Pour des questions d'hygiène et sur l'injonction de Louis XVI, les cimetières sont ensuite éloignés des centres. De 1 hectare au début, le Cimetière Nord a atteint sa plus grande extension (6 ha) en 1856.    A l'entrée, la Chapelle Sainte Croix, commencée en 1787, manifeste le goût à la grecque de l'époque avec ses colonnes doriques.    De nombreuses tombes mériteraient d'être citées, soit pour leur intérêt esthétique, soit pour la notoriété des défunts. Notre guide nous a montré celle du Chevalier de Rougeville, qui a tenté de faire sauver Marie-Antoinette et celles des grandes familles rémoises (Drouet d'Erlon, Veuve Cliquot, Simon, Charbonneaux, Fossier, Langlet ...)    Nous avons tous été frappés par le tombeau que René de Saint-Marceaux a fait élever à ses parents ("Sur le chemin de la vie") et avons terminé la visite devant le très beau gisant de l'Abbé Miroy, fusillé en 1871, sculpté par le même architecte. A présent, l'original se trouve au Musée des Beaux Arts et a été remplacé par une copie en résine grâce à l'association de Mme Lucette Turbet.