ALC Reims, Les dernières infos :



Visite de l'église Saint Maurice, 25 novembre 2019.

C'est grâce à M. Hervé Paul, assisté de deux membres de l'Association Les Amis de Saint Maurice, que nous avons découvert l'église place Museux. C'est la plus vieille église de Reims: sa construction remonterait au IVème siècle.

Les paroissiens ont dû cohabiter au Moyen Age avec un prieuré bénédictin et au XVIIème siècle avec les Jésuites: ils n'occupaient alors qu'une partie de l'édifice! St Jean-Baptiste de La Salle y ouvrit sa première école en 1679.

De nombreuses avaries mirent à mal l'église, notamment l'incendie de la toiture en 1942. Mais depuis peu, l'édifice a retrouvé tout son lustre extérieur.

Au nombre de ses richesses, il faut noter le trés bel orgue Cavaillé-Coll (1889), une Crucifixion et un Christ de pitié récemment restaurés à l'initiative d'élèves de Sciences Po.

MA.


Assemblée Générale, jeudi 21 novembre 2019.

ALC a tenu son Assemblée Générale le jeudi 21 novembre 2019, à 18 heures, dans les locaux du Centre International de Séjour.

Le nouveau Président, Jean-Pierre MEHAULT, a dressé le bilan des activités de l'année écoulée avant de céder la parole au nouveau Trésorier, Alain DAVIELLE, pour le bilan financier. Le Président a ensuite remercié Marie-Odile BURGER, qui quitte le Conseil d'Administration, pour ses années d'engagement au service d'ALC. Un sympathique coktail, préparé par le service restauration du CIS, a suivi la réunion dans une ambiance trés conviviale. Petits fours salés et sucrés ont été unanimement appréciés.

MB

D'autres photos peuvent être consultées dans la rubrique PHOTOTHEQUE.


Visite de la Boutique Associative ATYPIK'ART, 18 novembre 2019.

Si vous avez envie de passer un bon moment à chiner dans le magasin,

Si vous commencez à penser aux cadeaux de Noël,

Si vous aimez l'artisanat (art du papier, bijoux,tricot, modelage, puériculture...)

Si vous êtes gourmand.e (biscuits, chocolats...)

Si vous ignorez ce qu'est Yoyo,

Alors il faut aller voir les dames au tablier rouge qui vous accueillent si chaleureusement ( café, thé, gâteaux...). Il y en a pour tous les goûts et tous les prix!

MA


Exposition Les Trésors de la Bibliothèque Carnégie, 15 novembre 2019.

Visite passionnante de l’exposition « Les trésors de la Bibliothèque » à Carnégie le 15 novembre. Le terme trésor, qui a d’abord eu un sens religieux, est largement justifié car de nombreuses pièces exposées sont uniques, rares et inestimables. Elles proviennent du fonds de la Bibliothèque, quelques-unes des Archives Municipales. Ces trésors, du Moyen-âge à nos jours mais le plus souvent anciens, sont très clairement présentés en 7 sections : historique, artistique - rare - bibliographique – matériel - littéraire - trésors de demain. Il est impossible de les citer tous.

On peut admirer des pièces liées à la ville de Reims, une lettre de Clémenceau après l’affaire Dreyfuss par exemple, ou rares (échantillons de tissus de 1780, des plaques de verre photographiques de 1917). On trouve de magnifiques évangéliaires, un émaillé de Limoges, l’évangéliaire pourpre du XVIe siècle, et de splendides livres d’heures enluminés (du Maître des heures cuissottes). Une vitrine est consacrée au Grand Jeu, à G. Bataille, au Collège de Pataphysique. La dernière regroupe des témoignages de la vie culturelle rémoise actuelle qui pourraient constituer les trésors de demain (Fêtes Johanniques, festival Interpolar, etc). Puis notre guide nous a emmenés dans l’un des 5 « magasins de collection » désignés par des couleurs (jaune blanc rouge bleu vert) où sont entreposés et classés les 400 à 500000 ouvrages que gère la Bibliothèque ! Un moment privilégié car le public n’a pas accès à cette partie du bâtiment.

Un grand merci à Coline Gosciniak, directrice de la bibliothèque, qui a su nous guider avec gentillesse et compétence et nous faire partager sa passion pour ces magnifiques trésors.

JP.B

 


Visite de l'ancien siège de la Gestapo à Châlons-en-Champagne, 12 novembre 2019.

Inauguré en 1994, ce lieu de mémoire a été ouvert Cours d'Ormesson dans les sous-sols de l'immeuble réquisitionné par la Gestapo en 1940.

C'est grâce à la volonté de deux survivants, Jean Chabaud et Jacques Songy que ce musée a été ouvert. Il rassemble des cartes et des documents qui évoquent Châlons sous l'occupation, l'emprise de la Gestapo et l'action de la Résistance. Les sous-sols, lieux de détention et de torture, sont illuminés par les visages de jeunes femmes et hommes qui ont fait le sacrifice de leur vie au nom d'une certaine idée de la France et se sont conduits en héros. Souvenons-nous d'eux!

D.A.