ALC Reims, Les dernières infos :



: IMPORTANT -> La seconde vague de la COVID nous oblige à mettre en veille les activités d'ALC. Prenez soin de vous et gardez le lien en consultant régulièrement notre site.

Exposition Les Trésors de la Bibliothèque Carnégie, 15 novembre 2019.

Visite passionnante de l’exposition « Les trésors de la Bibliothèque » à Carnégie le 15 novembre. Le terme trésor, qui a d’abord eu un sens religieux, est largement justifié car de nombreuses pièces exposées sont uniques, rares et inestimables. Elles proviennent du fonds de la Bibliothèque, quelques-unes des Archives Municipales. Ces trésors, du Moyen-âge à nos jours mais le plus souvent anciens, sont très clairement présentés en 7 sections : historique, artistique - rare - bibliographique – matériel - littéraire - trésors de demain. Il est impossible de les citer tous.

On peut admirer des pièces liées à la ville de Reims, une lettre de Clémenceau après l’affaire Dreyfuss par exemple, ou rares (échantillons de tissus de 1780, des plaques de verre photographiques de 1917). On trouve de magnifiques évangéliaires, un émaillé de Limoges, l’évangéliaire pourpre du XVIe siècle, et de splendides livres d’heures enluminés (du Maître des heures cuissottes). Une vitrine est consacrée au Grand Jeu, à G. Bataille, au Collège de Pataphysique. La dernière regroupe des témoignages de la vie culturelle rémoise actuelle qui pourraient constituer les trésors de demain (Fêtes Johanniques, festival Interpolar, etc). Puis notre guide nous a emmenés dans l’un des 5 « magasins de collection » désignés par des couleurs (jaune blanc rouge bleu vert) où sont entreposés et classés les 400 à 500000 ouvrages que gère la Bibliothèque ! Un moment privilégié car le public n’a pas accès à cette partie du bâtiment.

Un grand merci à Coline Gosciniak, directrice de la bibliothèque, qui a su nous guider avec gentillesse et compétence et nous faire partager sa passion pour ces magnifiques trésors.

JP.B

 


Visite de l'ancien siège de la Gestapo à Châlons-en-Champagne, 12 novembre 2019.

Inauguré en 1994, ce lieu de mémoire a été ouvert Cours d'Ormesson dans les sous-sols de l'immeuble réquisitionné par la Gestapo en 1940.

C'est grâce à la volonté de deux survivants, Jean Chabaud et Jacques Songy que ce musée a été ouvert. Il rassemble des cartes et des documents qui évoquent Châlons sous l'occupation, l'emprise de la Gestapo et l'action de la Résistance. Les sous-sols, lieux de détention et de torture, sont illuminés par les visages de jeunes femmes et hommes qui ont fait le sacrifice de leur vie au nom d'une certaine idée de la France et se sont conduits en héros. Souvenons-nous d'eux!

D.A.


Le Feu de la Création, Hotel Le Vergeur, 8 novembre 2019.

Reims a vécu de terribles heures pendant la première guerre mondiale. A travers des tableaux, des vases, des sculptures, l'exposition montre les destructions qui ont endeuillé la ville et sa cathédrale (représentation du peintre Paul Hubert Lepage devant Reims en ruine, Henri Deneux dans son atelier, vase d'Emile Gallé). Mais elle met aussi en lumière l'impressionnant élan de reconstruction qui s'ensuivit. Grâce encore à P.Lepage, on voit des ouvriers travailler sur ce qui deviendra le Cours Langlet, une lessive sécher au milieu d'immeubles encore branlants, des écoliers bavarder dans une rue ensoleillée... Les vitraux lumineux de J.Simon célèbrent également la richesse de la région et la vie qui renaît.

Merci à Mme Palot-Maillart de nous avoir détaillé la période de la reconstruction avec clarté et compétence.

MA.

D'autres photos sont visibles dans le rubrique Photothèque.


Journée Découverte à PROVINS, vendredi 11 octobre 2019.

Vendredi 11 octobre, nous étions 52 au départ du car pour prendre la direction de PROVINS dès 7 heures du matin. Vers 10 heures, nous faisions connaissance de nos guides: Morgane et Julien. La matinée fut consacrée à la visite de la cité médiévale dont le temps fort fut la montée au sommet de la Tour César, ancien donjon édifié entre 1152 et 1181 sous le règne du comte de Champagne Henri le libéral, et qui servit principalement de prison et d'arsenal.

L'après-midi les participants se scindèrent en deux groupes. L'un, sous la conduite de Morgane, choisit de découvrir la Grange aux Dîmes, maison du XIIIème siècle magnifiquement restaurée, ayant servi de marché couvert et d'hébergement aux marchands de l'Europe entière qui s'installaient pour environ 6 semaines pendant les célèbres foires de Champagne. Une remarquable scénographie et les commentaires savoureux de Morgane permirent au groupe de revivre le temps des marchands et artisans de l'époque médiévale.

Pendant ce temps, l'autre groupe, guidé par Julien, se rendit à Longueville, à 7 kms de Provins, pour une visite du Musée vivant du chemin de fer ou Musée de l'AJECTA, et admirer l'une des plus importantes collections de France de locomotives à vapeur abritées dans la Rotonde de l'ancien dépôt ferroviaire. 13 locomotives et près de 70 voitures et wagons sont conservés et restaurés par les 200 membres passionnés de matériel roulant de l'association AJECTA fondée en 1968. Le groupe a beaucoup apprécié les explications de Julien, aussi à l'aise dans le domaine technique qu'historique, et dont l'humour nous a souvent fait sourire, ce qui ne gâte rien.

Une belle journée, appréciée par l'ensemble des participants, d'autant plus qu'un repas raffiné nous fut servi au restaurant Il Etait Une Fois, dans l'univers féérique de la créatrice Stella CADENTE, la décoration des salles ainsi que des chambres d' hôtes, s'inspirant des contes de Perrault.

D'autres photos sont visibles dans la rubrique PHOTOTHEQUE.

MB. 


De l'Hôtel de Ville à la Place Royale, 4 octobre 2019.

Vendredi 4 octobre, Catherine FOURNIER nous a fait découvrir l'Histoire de Reims à travers un parcours qui nous a menés de l'Hôtel de Ville à la Place Royale. Nous étions 21 au rendez-vous, esplanade Simone Veil, avant de pénétrer dans le hall de l'Hôtel de Ville puis d'admirer la Salle des Fêtes et celle du Conseil Municipal où nous avons occupé les sièges de nos édiles.

Puis nous  avons pris la direction de la Place Royale. Rue de Tambour, nous nous sommes arrêtés devant la Demeure des Comtes de Champagne et notre guide a évoqué la Maison des Musiciens qui va renaître de ses cendres plus d'un siècle après sa disparition. Nouvel arrêt devant l'Hôtel Le Vergeur avant de terminer devant la statue de Louis XV, Place Royale, pour des explications détaillées.

Merci à Catherine FOURNIER qui nous a permis d'enrichir nos connaissances sur l'Histoire de notre ville.

D'autres photos sont visibles dans le menu PHOTOTHEQUE.