ALC Reims, Les dernières infos :



Journée Découverte dans le NOGENTAIS, jeudi 19 mai.

Nous étions 47 adhérents ponctuels au départ du car, dés 7 heures du matin, à destination de Nogent-sur-Seine. Deux heures plus tard, une charmante guide nous attendait pour un circuit pédestre de 3 kms "sur les pas de Flaubert". Le père de Gustave Flaubert, Achille (1784-1846), a grandi à Nogent-sur-Seine avant de partir s'installer comme chirurgien à Rouen où naquit l'auteur de "L'Education sentimentale" en 1821. Dans ce roman paru en 1869, la ville, où la famille Flaubert revenait régulièrement visiter les cousins, sert de décor à une partie du récit. A chaque étape de notre périple, la guide ne manquait pas de lire une courte citation du roman en rapport avec les lieux. Comme Frédéric Moreau, nous avons découvert la maison des cousins, l'Hôtel-Dieu, la Place d'Armes, l'église Saint-Laurent, l'auberge "Le Cygne et la Croix", la maison de" la Turque"...

Deuxième étape, le car nous dépose, avec un peu de retard, à Villenauxe-la-Grande où, au choix, un groupe pouvait visiter l'église Saint-Pierre et Saint-Paul avec commentaires sur les vitraux "modernes" réalisés par l'atelier rémois Simon-Marq, tandis que l'autre pouvait découvrir l'écomusée de la mine d'argile et de la céramique. Après ces visites, et donc une matinée bien remplie, le repas au restaurant "Le Flaubert" (naturellement...) fut une halte sympathique et bienvenue.

Troisième étape pour l'après-midi, le magnifique château de La Motte-Tilly . Edifié en 1754 par l'abbé Joseph Terray, contrôleur général des Finances de Louis XV, sa dernière propriétaire, Aliette de Rohan-Chabot, marquise de Maillé, le légua à l'Etat en 1972. Nous avons pu nous promener en toute liberté dans l'immense parc (60 hectares ouverts au public sur les 1080 du domaine) et visiter par petits groupes l'intérieur du château entièrement remeublé et modernisé au XXème siècle et dont la décoration a été réinventée par Christian Dior.

Une belle et chaude journée qui a enthousiasmé les participants ravis de renouer avec nos Journées Découvertes. Un merci tout particuluer à Michel Grenouilloux qui a agrémenté notre trajet en car avec beaucoup d'humour en nous proposant un savoureux Quiz sur Flaubert, nous préparant de façon trés ludique à cheminer sur les pas de ce grand écrivain.

D'autres photos sont visibles dans notre rubrique PHOTOTHEQUE.

M.B.


JAZZ au SHED pour ALC le 25 mai.

Une vingtaine d'adhérents avaient rendez-vous au SHED pour un sympathique repas précédant le concert donné par le trio ORBIT mercredi 25 mai. Rejoints dans la salle par quelques autres à l'heure du spectacle, ils ont pu apprécier le dynamisme et le talent de Stéphane OLIVA au piano, Sébastien BOISSEAU à la contrebasse et de l'américain Tom RAINEY à la batterie. Le trio nous a offert les compositions originales de son prochain album prévu pour 2023. Le batteur a particulièrement soulevé l'enthousiasme du public. Une belle soirée qui a permis à certains d'entre nous de découvrir de nouveaux horizons musicaux.

M.B.

 


La Champagne Miniature, à REUIL, lundi 16 mai.

Belle escapade à REUIL, lundi 16 mai, où nous avons découvert , au Domaine Bacchus, l'incroyable univers d'un village marnais d'autrefois reconstitué sous la forme d'une maquette de 75 m2, comprenant plus de 220 figurines de 30 cm de haut, habillées d'époque, dont certaines sont animées. Cette oeuvre féérique a été commandée par Arnaud Billard, exploitant du domaine et passionné de santons, à un santonnier marseillais qui y a consacré 12 500 heures de travail. Les traditions viticoles et villageoises d'avant-guerre sont minutieusement reconstituées, de la plantation de la vigne aux vendanges et à la mise en bouteilles, au milieu de savoureuses scènes de la vie quotidienne, sans oublier  la Saint Vincent. Les commentaires passionnés de Monsieur Billard nous ont permis d'apprécier encore plus ces formidables tableaux. Après une sympathique dégustation du champagne de la propriété, tous les participants sont repartis enchantés de cette visite de " La Champagne Miniature ".

Reportez-vous à notre rubrique PHOTOTHEQUE pour découvrir d'autres photos.

M.B.


Conférence sur le Bouddhisme par Madame Vergnou, vendredi 13 mai.

Une brillante conférence nous a été faite vendredi 13 mai, au CIS, par Mme VERGNOU, professeur de philosophie. Elle a d'abord présenté plusieurs diapos de différentes statues de Bouddha dont elle a commenté la symbolique: sa place sur un lotus, la position de ses mains, l'immobilité, l'indifférence, sa sérénité, son regard. Soit il médite, soit il reçoit la connaissance, soit il enseigne.  C'est au VIème siècle avant notre ère qu'est né le fondateur du bouddhisme, le prince Sakamuni, dans une Inde dominée par la religion des brahmanes, l'indouisme, où règnent les 3 dieux Vishnou, Shiva et Brahma. Contestant leur pouvoir, les sacrifices sanglants et la notion de castes si importante en Inde, il affirma que chacun pouvait se délivrer du cycle des réincarnations en pratiquant une vie pure, la bienveillance, la méditation et en renonçant aux désirs et à la violence. Alors il échappera au monde, qui est source de douleur et illusion, pour atteindre la sérénité et  le Nirvana (le non-être). Le bouddhisme est donc une sagesse, une morale, non une religion, et son fondateur sera appelé Bouddha, c'est à dire l'Illuminé. Sa vie sera source de légendes et de mythes, et son enseignement sera refusé en Inde mais s'étendra à toute l'Asie, qui en fera une religion. 

Un grand merci à Mme Vergnou dont l'exposé trés riche et trés pédagogique nous a passionnés.

JP.B


Le Quartier ST REMI, d'hier à aujourd'hui, 10 mai.

Nous avions rendez-vous avec notre guide, Mme Céline Parise, devant la statuaire du baptême de Clovis par Saint Remi, qui, comme chacun le sait, n'est pas à sa place! Autour de l'abbaye St Remi, fondée au VIIIème, s'est développé un véritable bourg, ceint de murailles, et consacré principalement à l'artisanat (tissage, poterie). L'abbaye était réservée aux moines alors que l'église St Julien, toute proche, servait d'église paroissiale, comme tant d'autres à l'époque, Reims étant une ville couverte d'églises et de couvents. Pour mémoire, la plus ancienne église paroissiale est celle de Saint Maurice et remonte au IVème siècle.

Dans le parc rénové en 2021 de la basilique  , nous découvrons le socle d'une statue (fondue par les allemands) érigée en 1925 en l'honneur d'Ambroise Petit. Bon musicien, il avait créé l'Orphéon des Enfants de St Remi. Plus loin, notre guide évoque l'ancienne chapelle, détruite à présent, et les communs (restes importants) en rapport avec le développement de l'hôpital. Le monument dédié à l'armée russe (2014) rappelle sa présence après la dernière victoire de Napoléon en 1814.

Dans les années 1970, le Projet de rénovation urbaine a profondément transformé le quartier St Remi. R.Camelot en a fait un espace destiné aux fonctionnaires et aux cadres avec des maisons de type "chalets station de ski" qui descendent vers le canal. La rue Fléchambault offre des commerces indispensables et des passages plaisants reliant les immeubles entre eux. Nous avons cheminé jusqu'au bas des Arènes du sud correspondant aux derniers remparts démantelés au 19ème siècle. Le Luchrone, oeuvre de Le Boucher, en est la principale attraction, et scintille jour et nuit de façon différente avec ses 324 ampoules à Led. Au-delà, le cimetière du sud répond aux mesures sanitaires prises au XVIIIème siècle : on y trouve, entre autres, le monument des Verriers et la tombe de Henri Deneux.

Merci à notre guide pour cette promenade aussi ensoleillée qu'instructive.

M.A. A